FAQ – Comprendre les feux sauvages 

Trouvez des réponses aux questions les plus fréquentes sur les causes, les symptômes et le traitements des feux sauvages, et plus encore

    • Les feux sauvages, que l’on appelle également boutons de fièvre, sont causés par le virus de l’herpès simplex 1 (VHS-1);
    • Le VHS-1, le virus du feu sauvage, est très contagieux et se transmet par contact peau contre peau, par exemple un baiser. 
    • Les feux sauvages commencent par se faufiler dans le corps par une muqueuse ou une lésion cutanée, et ils peuvent rester inactifs dans le corps jusqu’à ce qu’un facteur déclencheur entraîne une poussée. 
    • Les facteurs déclencheurs de feux sauvages les plus courants comprennent la fatigue, le stress, la fièvre, le rhume ou la grippe.
    • Pour raccourcir le délai de guérison, vous pouvez utiliser la crème Abreva contre les feux sauvages, un médicament efficace qui commence à agir pour empêcher la propagation du virus. 
  • Les feux sauvages comportent cinq phases :

    1. Phase de picotement :
      Le premier signe d’un feu sauvage est le picotement de vos lèvres. Cette sensation de démangeaison et de brûlure apparaît à mesure que la zone infectée devient rouge et gonflée. 
    2. Phase de la vésicule :
      À cette étape, vous remarquerez probablement un groupe de petites bosses douloureuses remplies de liquide qui peuvent se multiplier ou grossir. Ne grattez pas et ne faites pas éclater les vésicules pour empêcher un feu sauvage de se propager davantage.
    3. Phase de l'ulcère :
      Ensuite arrive la phase de l’ulcère, qui peut être douloureuse, car les vésicules éclatent et des ulcères se forment. 
    4. Phase de formation d'une gale :
      La phase de formation d’une gale survient lorsque le feu sauvage sèche et qu’une croûte se forme. Il est important de laisser la gale tomber naturellement – si vous la retirez, vous pourriez avoir une cicatrice.
    5. Phase de guérison :
      Enfin, la phase de guérison est arrivée une fois que la gale tombe. Vous pourriez remarquer une desquamation et une peau légèrement rouge ou rose avant qu’elle guérisse complètement. À ce stade, votre feu sauvage n’est plus contagieux.

     

  • La vérité avec les remèdes maison contre les feux sauvages, c’est qu’ils peuvent aider à soulager certains des symptômes d’un feu sauvage, mais ils ne vont pas vous en débarrasser ni accélérer la guérison.

    • Baumes à lèvres :
      Ils peuvent apporter un soulagement temporaire de la douleur et des démangeaisons, mais ils ne raccourciront pas le délai de guérison d’un feu sauvage. 
    • Jus de citron :
      Il peut lutter contre les bactéries, mais il n’empêchera pas un feu sauvage et ne réduira pas la douleur. 
    • Alcool, hamamélis, extrait de vanille ou huile de théier :
      Ils pourraient prévenir l’infection bactérienne, mais il n’est pas cliniquement prouvé qu’ils éliminent les feux sauvages. 
    • Sachets de thé ou glace :
      Ils peuvent apporter un soulagement à court terme, mais ça se limite à ça. 
    • Gelée de pétrole :
      Elle est efficace pour apaiser la peau sèche et les squames, mais elle n’empêchera pas l’action du virus. 

    Au chapitre des feux sauvages, faites confiance aux remèdes contre les feux sauvages éprouvés en clinique comme la crème Abreva contre les feux sauvages. 

    • L’herpès labial, que l’on appelle également feux sauvages ou boutons de fièvre, est causé par le virus de l’herpès simplex 1 (VHS-1), la forme buccale du virus. 
    • Ce n’est pas le cauchemar que vous imaginez. En fait, le virus de l’herpès simplex 1 (VHS-1), qui cause un feu sauvage, est très courant. Comme le VHS-1 est très contagieux, il touche 67 % de la population âgée de moins de 50 ans¹. 
    • Une fois que vous êtes infecté, l’herpès labial ne quitte jamais votre corps. La plupart des gens ignorent quand ils sont entrés en contact avec le virus pour la première fois. En général, le virus est contracté dans la petite enfance, période où il peut ne pas ressembler à un feu sauvage.
    • L’herpès labial, autrement dit un feu sauvage, est contagieux, et une fois que quelqu’un est infecté, c’est pour la vie. Cependant, seul 1/3 des gens subiront des poussées régulièrement.
    • Information complémentaire au sujet des phases d’une poussée d’herpès labial ou de feu sauvage ou des facteurs déclencheurs.
      1. Herpès (virus de l'herpès). Organisation mondiale de la Santé. (Janvier 2016). Consulté le 27 avril 2016 au http://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/herpes-simplex-virus

      Fever Blisters and Canker Sores. National Institute of Dental and Craniofacial Research. (Juillet 1992). Consulté le 25 avril 2016 au http://publications.usa.gov/epublications/fever-blister/fever-canker.html.
  • Certaines personnes trouvent qu’il est difficile de faire la différence entre un feu sauvage et un bouton. Il existe toutefois certaines différences :

    • Un bouton peut apparaître n’importe où sur votre visage et vos lèvres et comporte habituellement une tête blanche ou noire. Les feux sauvages forment des vésicules remplies de liquide. 
    • En général, les feux sauvages apparaissent à un seul endroit chaque fois et principalement sur les lèvres, pas dans le visage.
    • Ils peuvent être douloureux au toucher, mais la sensation est différente d’un feu sauvage. 
    • Les feux sauvages ont une sensation de démangeaison, de brûlure ou de picotement très distinctive quand ils apparaissent. 
    • Les feux sauvages forment des vésicules remplies de liquide. 
    • En cas de doute, cherchez ces symptômes et demandez l’avis d’un pharmacien. 

    S’il s’agit d’un feu sauvage, utilisez un traitement des feux sauvages comme Abreva éprouvé en clinique afin d’accélérer la guérison. 

     

  • Il existe 80 virus d’herpès connus, dont au moins huit sont réputés causer des infections chez les êtres humains¹. Les trois types d’herpès courants sont les suivants : 

    • Le VHS-1, autrement dit le virus du feu sauvage, également appelé herpès labial ou bouton de fièvre, se transmet par contact avec la salive ou les sécrétions génitales d’une personne. Dans de rares cas, il peut également causer de l’herpès génital.
    • Le VHS-2, le virus de l’herpès génital, se transmet habituellement par les sécrétions génitales et parfois par la salive; il s’agit d’une infection transmissible sexuellement (ITS).
    • Le VHS-3, que l’on appelle également le virus de la varicelle et du zona, entraîne la varicelle. La plupart des gens ne contractent le VHS-3 qu’une fois, mais lorsque le virus se réactive, il peut déclencher une maladie plus grave que l’on appelle le zona. 

    La majorité des virus de l’herpès sont transmis par contact direct avec la salive ou les sécrétions génitales. 

    1. Stoopler ET. Oral Oncology 2006;42:1-8. Dent Clin N Am 2005. 49: 15-29>

    • Abreva n’est pas recommandé pour traiter les feux sauvages pendant la grossesse ou l’allaitement, sauf avis contraire d’un médecin.

    De plus, l’utilisation d’Abreva chez des enfants n'a fait l'objet d'aucune recherche. Ne convient pas aux enfants de moins de 12 ans, sauf sur l'avis d'un médecin.

     

    • Les termes « boutons de fièvre » et « feux sauvages » sont synonymes. 
    • On les appelle boutons de fièvre car ils apparaissent lorsque votre système immunitaire est affaibli par la fièvre, et feux sauvages parce qu’ils brûlent.
    • Lorsque le système immunitaire est affaibli, vous êtes plus sensible à une poussée de feux sauvages ou de boutons de fièvre.
    • L’utilisation d’Abreva au début d’un feu sauvage ou d’un bouton de fièvre aidera à raccourcir le délai de guérison du feu sauvage*.